Éditorial n°34

Juin 11, 2021 par

Chers Lecteurs,

Voilà qu’une nouvelle année se présente à nos portes et comme chaque année c’est pour tout un chacun l’occasion des bonnes résolutions. Aussi puisque nous avons vécu une année qui a marqué l’histoire avec cette pandémie qui a touché le monde entier, pandémie qui à n’en pas douter relève en partie de la punition divine face à l’avilissement de l’humanité, le moment est venu de s’interroger sur notre comportement par rapport aux bienfaits que notre exalté Seigneur et Maître nous a octroyés et en premier lieu nos provisions et leur utilisation qu’on en fait. C’est pour cela que nous inaugurons cette année avec ce numéro intitulé «Une bouchée sublime l’homme et une autre le tue».

« O gens! De ce qui existe sur la terre, mangez le licite et le pur; ne suivez point les pas du

Diable car il est vraiment pour vous, un ennemi déclaré. »

(Saint Coran Sourate Al Baqarah 2, verset 168).

Notre Seigneur a donné sa provision à tout ce qui existe dans l’Univers mais l’être humain doit œuvrer pour se la procurer. Là où la rébellion et le péché restreignent la provision, le repentir et le maintien des relations familiales renforcent l’élargissement de la subsistance. La provision pouvant être licite ou illicite voilà pourquoi nous devons mettre à profit la subsistance licite qui est en notre possession.

De plus une des conditions de la foi consiste à faire un don d’une partie de ses provisions. L’un des beaux noms de notre Seigneur est Al Razzaq, Celui qui crée et donne la subsistance, qui peut être matérielle comme spirituelle, des corps et des âmes.

L’homme passe ses jours et ses nuits à acquérir sa subsistance matérielle, mais d’une façon étrange il ne considère pas nécessaire de faire des efforts, ou il les retarde pour accroître sa subsistance spirituelle. Ce faisant il privilégie la poursuite de l’éphémère temporel et néglige l’éternel alors qu’il n’est en fait qu’un corps fait de terre et qui retournera à la terre.

La différence entre une bouchée magnifiante et une bouchée meurtrière relève tout d’abord d’une fatwa (sentence religieuse), puis de la taqwa (piété).

C’est pour cette raison qu’il faut prendre le halal, la propreté et la simplicité comme règle dans son travail, de son travail à ses provisions et enfin de sa bouchée à la digestion.

Puisque la nouvelle année commence et que d’ici le prochain numéro de notre revue trois mois sacrés se seront écoulés mettons à profit cette période bénie pendant laquelle la nourriture spirituelle pleuvra à profusion pour faire le plein de provisions pour votre voyage vers l’éternité.

Nous prions notre Seigneur en votre nom et le nôtre de nous guider et aider à rassembler de bonnes choses pour notre vie éternelle. Avec ces prières, nous vous confions à Allah.

Que la Paix soit sur vous.

Musa BELFORT

musabelfort@magazine-islam.com

Articles liés

Tags

Partager

Exprimez-Vous