Sur l’utilisation du siwak

Jan 23, 2011 par

Sur l’utilisation du siwak

Le mot siwak  (arabe سواك) (ou miswak ou bois d’arak selon les régions) signifie frotté, frictionné. Il est défini dans les hadiths comme étant un instrument servant à purifier les dents ou pour simplement les brosser. On l’obtient à partir d’un arbre nommé « arak » en arabe et « Salvadora persica » en latin. L’utilisation du siwak est vivement conseillée dans un grand nombre de hadiths. En voici quelques-uns particulièrement significatifs :

« Si je ne craignais pas de surcharger ma communauté, je leur aurai ordonné d’utiliser le siwak avant chaque prière. » (Ahmed ibn Hanbal, Musnad, II, 259)

« Si je ne craignais pas de surcharger ma communauté, je leur aurai ordonné d’utiliser le siwak lors des ablutions. » (Ibn Maja et déclaré authentique par Al-Albanî)

« Utiliser le siwak purifie la bouche et entre dans l’agrément du Seigneur. » (Musnad, VI, 47)

« Certes votre bouche est l’emplacement où le Coran est récité. Nettoyez-la soigneusement à l’aide du siwak. » (Ibn Maja)

« Cinq choses relèvent des traditions prophétiques : la pudeur, la dignité, le don de sang, le nettoyage des dents avec le siwak, l’usage d’un bon parfum. » (Al-Bazzâr)

Hudhayfa ibn Al-Yamân a dit : « L’ordre nous a été donné de purifier notre bouche avec le siwak lorsque nous nous levions la nuit. » (Bukhârî, Nasâî)

Le Prophète ( ) conseillait à ses Compagnons avec insistance l’utilisation du siwak. Aussi, lui-même était un exemple pour sa communauté.

Shuray bin Hani (qu’Allah l’agrée) demanda à Aicha (qu’Allah soit satisfait d’elle) :
« Quelle était la première chose que faisait le Prophète lorsqu’il rentrait chez lui ? »
« Il usait de son siwak. » (Muslim)

A’icha (qu’Allah soit satisfait d’elle) relata le récit suivant :

« Chaque nuit, près du Messager d’Allah ( ), étaient disposés un bâton de siwak et une bassine d’eau servant à ses ablutions. Quand il se levait la nuit, il satisfaisait ses besoins puis se purifiait avec le siwak. » (Abû Dâwûd)

D’après Abû Mûsâ Al-Ash’arî (qu’Allah l’agrée), dans un hadith rapporté par Bukhârî, nous apprenons que le Prophète ( ) ne se nettoyait pas seulement les dents avec le siwak, mais qu’il l’utilisait également pour se frotter la langue.

Selon un récit de Jabîr (qu’Allah l’agrée), deux unités de prière (rakaat) accomplies en ayant préalablement utilisé le siwak ont plus de valeur que soixante-dix unités de prière sans l’avoir utilisé. (Abû Nuaym)

Abû Hurayra (qu’Allah soit satisfait de lui) affirme que l’utilisation du siwak assure une belle éloquence chez l’utilisateur et ‘Ali (qu’Allah soit satisfait de lui), quant à lui, nous fait savoir que le siwak renforce la mémoire et fait diminuer la production de salive.

Les propriétés botaniques du siwak

L’arbre d’arak est particulièrement cultivé dans les régions chaudes telles que l’Arabie Saoudite, l’Afrique, le Yémen et l’Inde. C’est un arbre parfumé dont le tronc est tordu. On utilise les racines de cet arbre (comme siwak), mais il est préférable d’en utiliser les branches. Sa graine et ses feuilles sont aussi utilisées comme plante médicinale. Le fruit de l’arbre qui produit le siwak se nomme « kabat ». Ce fruit est un peu plus petit qu’un pois chiche et a la forme d’une grappe de raisin. Au début, il prend une couleur rouge-vert et a un goût amer, puis il noircit et le goût s’adoucit.
Les fruits qui mûrissent sur les branches de cet arbre sont ensuite consommés aussi bien par les hommes que les animaux. Jabîr ibn Abdullah rapporte :

« Nous étions une fois avec le Messager d’Allah ( ) en train de ramasser des fruits de l’arbre produisant le siwak lorsqu’il nous fit la recommandation suivante : « Je vous conseille de ramasser les fruits les plus noirs, car ils sont plus beaux et bien meilleurs. » (Bukhârî, At’ima)

Le fruit de cet arbre produisant le siwak est stimulateur et entraîne une hausse de l’appétit. De la même manière qu’il renforce l’estomac, il rend l’haleine plus délicieuse et permet au cerveau de mieux se reposer. Après l’avoir bouilli et avalé, il augmente la quantité d’urine et purifie la vessie.

Comment utiliser le siwak ?

Le bâton de siwak se présente en deux états : sec ou frais (encore vert).

L’écorce à son état frais mesure 2 cm et se prolonge comme une brosse dans le sens de sa longueur. En mastiquant le bout, on lui apporte sa qualité de brosse. Les écorces dépouillées et la saveur rappelant le cresson expriment la maturité inhérente au siwak frais.

Quant au siwak à l’état sec, il s’ouvre également de la même manière en restant une demi-heure (immergé) dans de l’eau tiède et parvient à prendre les caractéristiques d’une brosse après avoir été mâché.

On considère juste le fait que la taille du bâton de siwak doit être située entre un empan (environ 20 cm) et la longueur de quatre doigts. Son diamètre ne doit pas excéder celui du doigt de la patte d’un moineau. Pour utiliser le siwak, il faut commencer par frotter à partir du milieu de la dentition et se diriger ensuite vers la partie droite (puis à l’ensemble de la bouche). Les dents peuvent être nettoyées de long en large sans que l’émail qui les recouvre ne soit attaqué.

Conformément aux résultats de certaines expériences menées, il s’avère qu’après l’utilisation du siwak, les micro-organismes n’apparaissent plus sur les dents pendant deux heures. Les microbes refont surface deux heures après son utilisation. Quant au siwak utilisé, les bactéries s’infiltrent immédiatement après son utilisation, mais l’expérience révèle que celles-ci meurent ou diminuent lorsque le siwak reste exposé à la chaleur pendant deux heures. Cet état de fait est lié à la composition chimique du siwak. Cependant, un bâton de siwak dont le bout est déjà mâché ne peut être utilisé pour le nettoyage des dents qu’après un délai consécutif de deux à trois jours au maximum. Il vaut mieux dans ce cas-là entamer un nouveau bout.

Le nettoyage des dents est une tradition prophétique. Cette pratique ne présente pas d’exception, qu’il s’agisse, en matière de nettoyage, de l’utilisation d’une pâte dentifrice ou bien d’autres méthodes, il n’y a pas de différence. En revanche, un nettoyage effectué avec un bâton de siwak reste le moyen le plus sain pour garantir une application stricte d’une sunna, aussi bien en termes mécanique que chimique.

Dans la 54e série d’une revue nommée « Médicana », les informations suivantes concernant le siwak sont données :
« Les bâtonnets de siwak nettoient la plaque dentaire (bactéries) d’une manière mécanique, mais aussi chimiquement en entrant en réaction avec ces microbes. Par ailleurs, ces bâtonnets contiennent des fluorures blanchissants pour les dents, des graisses volatiles, des gommes, des tannins….en même temps que leur pouvoir nettoyant les bâtonnets de siwak stimulent les gencives en évitant ainsi les gonflements et les saignements. »

Nombre de recherches détaillées sur le siwak sont actuellement en train d’être menées dans plusieurs universités (Indiana, Kral Suud…). Relativement à ces différentes recherches, nous pouvons retenir brièvement ceci : comme le siwak renferme des substances antiseptiques antimicrobiennes, il devient très utile pour l’émail des dents, les plaies à l’intérieur de la bouche, la gorge, l’haleine et pour tout l’ensemble des dents elles-mêmes.

Les recherches scientifiques révèlent que le siwak renferme pas moins de trente composés chimiques et organiques. Parmi ceux-ci se trouvent des substances qui agissent très efficacement sur le système digestif comme le sont les substances purificatrices et abrasives (qui sont présentes) sur la dentition. Citons quelques-unes d’entre elles :
– de la vitamine C, pour le soin des gencives,
– de la gemme, pour la protection de l’émail,
– de la triméthylamine, pour la stimulation des gencives,
– de l’astringent, pour le raffermissement des gencives,
– de l’isocyanate de benzyle, pour la prévention de la production d’acide dans la bouche et des caries,
– du jogolon, pour l’élimination des microbes et la protection des infections,
– du phosphore, du calcium et du potassium, très important pour le cerveau,
– etc.

***

– Le siwak a une influence positive sur le pancréas, sur l’acide de l’estomac, l’ulcère de l’estomac et sur les reins.
– Des travaux de laboratoire ont démontré son rôle de régulateur de l’acide présent dans la bouche, son intervention dans l’activation légère de sérum sanguin, sa régulation du sucre, le fait qu’il dessèche l’inflammation et introduit l’urine.

– De la même manière qu’il facilite la digestion, il reste également utile pour l’équilibre de l’acide de l’estomac (brûlures d’estomac).
– Il prévient contre les chutes de tension oculaire dues au pourrissement des dents.
– La souillure des dents provenant naturellement de la salive, il empêche les sels de calcium qui sont présents dans la salive de se former et d’adhérer ainsi sur la dentition.

Les autres utilités du siwak

– Il se révèle être une intention de vouloir appliquer une sunna (prophétique), donc cet acte est agréé par Allah.
– Celui qui utilise le siwak partira de ce monde purifié.
– Le Prophète ( ) intercédera pour que l’utilisateur du siwak soit pardonné.
– L’opportunité de boire au bassin d’al-Kawthar, au paradis, celui de notre Prophète ( ), deviendra évidente.
– Son utilisation réjouit les anges.
– Les cieux prient pour celui qui l’utilise.
– Il assure la largesse de sa tombe.
– Il accroît les œuvres pies.
– Il retarde le vieillissement.
– Il permet la préservation de la foi et du témoignage de foi (chahada) au moment de mourir.
– Il permet de franchir rapidement le pont Sirat.
– Il améliore l’allocution.
– Il est utile pour lutter contre le bégaiement.
– Il embellit la voix.
– Il rend le visage beau.
– Il augmente la clarté du visage.
– Il purifie le cœur.
– Il facilite la digestion et assure la coordination des mouvements du corps.
– Il solidifie les nerfs du cœur et de l’estomac.
– Il renforce l’état général de l’estomac.
– Il renforce l’organisme.

(Voir : Imâm Ghazâlî, Ihya ; Muhammed Hamdi Erdem, Ruhu Islam, s. 113-114)

Nejla Baş

Articles liés

Tags

Partager

5 Commentaires

  1. oumnejma

    Salam arlikoum, MashALLAH que de bienfaits dans ce batonnet il me tarde de l’essayer…Merci pour cet article tres interressant Baraka Allaoufikoum;

  2. Lilia

    Salem Aleykoum je voudrai savoir ou l’on peut se procuré ce batonnet ? Baraka Allahoufikoum

  3. salam aleikum le siwak c meilleur que la brosse a dent 🙂

  4. une sunna recommandée

Exprimez-Vous