Qui va Nous Accueillir ?

Fév 10, 2015 par

Qui va Nous Accueillir ?

Nous vivons dans un monde tel qu’il n’y pas de décision nulle part.

Tout est en évolution, développement et transformation constantes. Le monde vit un renouvellement permanent; ceux qui naissent grandissent et meurent et d’autres viennent à leur place. Tous les biens, royaumes, autorités et moyens changent d’emplacement et sont transmis de main en main.

Le plus énorme et effectif de ces changements sous-jacents est bien entendu la mort. Elle est réelle, ruine tout, démolit l’ordre établi en le remplaçant par un nouveau selon des conditions différentes.

Quand nous mourrons, nos corps sont donnés en sacrifice à la terre; peu de temps après elle devient pestilentielle et une nourriture pour les vers, les scorpions et les insectes avant de redevenir de la terre.

Alors où ira notre âme ? Qui l’accueillera et l’emportera ? Comment se retrouveront les gens du bien et ceux du mal?

Le Coran et les Hadiths répondent à ces questions.

Voyons quelles sont les réponses:

الَّذِينَ تَتَوَفَّاهُمُ الْمَلآئِكَةُ طَيِّبِينَ يَقُولُونَ سَلامٌ عَلَيْكُمُ ادْخُلُواْ الْجَنَّةَ بِمَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ

Ceux dont les Anges reprennent l’âme – alors qu’ils sont bons – [les Anges leur] disent: « Paix sur vous! Entrez au Paradis, pour ce que vous faisiez ».[1]

 

إِنَّ الَّذِينَ قَالُوا رَبُّنَا اللَّهُ ثُمَّ اسْتَقَامُوا تَتَنَزَّلُ عَلَيْهِمُ الْمَلَائِكَةُ أَلَّا تَخَافُوا وَلَا تَحْزَنُوا وَأَبْشِرُوا بِالْجَنَّةِ الَّتِي كُنتُمْ تُوعَدُونَ

نَحْنُ أَوْلِيَاؤُكُمْ فِي الْحَيَاةِ الدُّنْيَا وَفِي الْآخِرَةِ وَلَكُمْ فِيهَا مَا تَشْتَهِي أَنفُسُكُمْ وَلَكُمْ فِيهَا مَا تَدَّعُونَ

Ceux qui disent: « Notre Seigneur est Allah », et qui se tiennent dans le droit chemin, les Anges descendent sur eux. « N’ayez pas peur et ne soyez pas affligés; mais ayez la bonne nouvelle du Paradis qui vous était promis.

Nous somme vos protecteurs dans la vie présente et dans l’au-delà; et vous y aurez ce que vos âmes désireront et ce que vous réclamerez,[2]

Dire « Notre Seigneur est Allah » signifie reconnaître l’unicité divine, n’accepter rien en dehors de Lui et ne rien Lui associer. Puis « se tenir dans le droit chemin » signifie continuer dans le sens de la confession de la Seigneurie d’Allah et suivre fermement ses commandements et interdictions.

Les anges descendent sur les croyants dans trois périodes que sont la mort, dans la tombe et au moment de la résurrection. Ils enseignent aux héritiers de ne pas pleurer sur les morts après leur décès par peur qu’ils ne rencontrent des mauvaises choses dans l’au-delà car Allah l’Omnipotent traitera avec bonté ceux qui auront laissé le bien derrière eux et leur octroiera au Paradis des bénédictions  encore plus grandes que le bien qu’ils ont laissé sur terre.

Voyons maintenant la situation de ceux qui n’auront pas une belle fin :

وَلَوْ تَرَى إِذْ يَتَوَفَّى الَّذِينَ كَفَرُواْ الْمَلآئِكَةُ يَضْرِبُونَ وُجُوهَهُمْ وَأَدْبَارَهُمْ وَذُوقُواْ عَذَابَ الْحَرِيقِ

Si tu voyais, lorsque les Anges arrachaient les âmes aux mécréants! Ils les frappaient sur leurs visages et leurs derrières, (en disant): « Goûtez au châtiment du Feu.[3]

Le Messager d’Allah (Bénédiction et Salut sur lui) évoque ainsi comment, au moment de la mort, se passera la rencontre de ceux qui auront fait le bien et de ceux qui auront fait le mal :

 «Quand un fidèle serviteur quitte ce monde pour l’Au-delà, il lui vient depuis le ciel des anges blancs vêtus d’habits blancs et disent :

Ô bonne âme ! Sors pour jouir du pardon et de la miséricorde divine. Elle sortira en coulant comme une goutte d’eau qui échappe de la bouche d’une carafe. Quand l’ange de la mort recevra l’âme, les autres anges s’en saisiront tout de suite et la mettront dans le linceul et la baigneront dans le parfum et elle en recevra la meilleure odeur de musc sur terre.

Les anges remonteront porteurs de cette âme, et chaque fois qu’ils passeront auprès d’un groupe d’ange, ceux-ci diront : « quelle est cette bonne âme ? » – Ils répondront : c’est celle d’Un tel fis d’Un tel en employant les meilleurs noms que le défunt avait dans sa vie d’ici-bas. Arrivés au ciel le plus bas, on en sollicitera l’ouverture qui sera obtenue sitôt demandée. Au niveau de chaque ciel l’âme sera accueillie par les meilleurs et accompagnée jusqu’au ciel suivant ; et ce jusqu’à son arrivée au septième ciel.

C’est alors qu’Allah dira :

« Placez les écritures concernant mon serviteur dans les plus hautes sphères du septième ciel. Puis ramenez-le à la terre puisque c’est à partir d’elle que j’ai créé mes serviteurs et c’est en elle que je les retournerai et c’est à partir d’elle que Je les ressusciterai. »

Et son âme sera ramenée à son corps, et deux anges se présenteront à lui et le mettront debout et lui diront :

« Qui est ton Maître » « Allah est mon Maître »

« Quelle est ta religion ? » « L’Islam est ma religion »

« Qu’en est-il de cet homme qui vous a été envoyé ? » « Il est le Messager d’Allah»

« Comment l’avez-vous su ? » « J’ai lu le livre d’Allah et y ai adhéré et cru en lui »

Une clameur dira depuis le ciel :

« Mon serviteur a dit vrai. Préparez-lui un lit et des vêtements au paradis. Ouvrez-lui une porte débouchant sur le paradis de sorte qu’il pourra en recevoir l’avant-goût et la fraîcheur.» On lui élargira sa tombe l’espace d’une vue d’œil, et un homme se présentera à lui pour lui dire ceci : « sois rassuré que ce jour est celui qui t’était promis. »

« Qui es-tu puisque ton visage présage du bien ? ! »

– « Je suis ta bonne œuvre !»

« Maître, fais venir l’Heure pour que je puisse rejoindre ma famille et mes biens»

Quand un serviteur infidèle quitte la vie d’ici-bas pour l’Au-delà, lui viendront du ciel des anges noirs munis de serviettes dures et ils s’installeront à vue d’œil de lui. Puis l’ange de la mort viendra s’asseoir près de sa tête et dira : « ô âme mauvaise ! Sors pour faire l’objet de la colère d’Allah et Son dépit. L’âme se dispersera alors dans son corps. Mais on l’en extraira de manière à déchirer les veines comme une brosse en fer que l’on retire de la laine mouillée. L’ange de la mort la prendra. Et les autres anges s’en saisiront tout de suite et l’envelopperont dans leurs serviettes dures dont se dégagera l’odeur la plus nauséabonde sur terre. Ils remonteront avec cette âme et, chaque fois qu’ils passeront près d’un groupe d’anges ceux-ci diront :

« Quelle est cette mauvaise âme ? »

– « C’est Un tel fils d’Un tel » en employant les plus désagréables noms dont on l’appelait ici-bas. Et, ce jusqu’à ce qu’ils arrivent au ciel le plus bas. Puis ils en demanderont l’ouverture mais ne l’obtiendront pas. Là, le Prophète récita le verset :« Pour ceux qui traitent de mensonges Nos enseignements et qui s’en écartent par orgueil, les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes… » [Sourate 7 – Verset 40]

Allah le Puissant et Majestueux dira :

« Mettez les écritures concernant mon serviteur dans un registre placé dans la plus basse couche de la terre. Puis ramenez-le sur terre puisque c’est à partir d’elle que J’ai créé les humains et c’est en elle que Je les retournerai et c’est d’elle que je les ressusciterai. » Son âme sera alors jetée.

Selon le rapporteur, le Prophète récita ce verset :

« …quiconque associe à Allah, c’est comme s’il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond. » (Sourate 22 – Verset 31)

Le Prophète poursuit :

« C’est alors que l’âme du défunt sera ramenée à son corps et les anges l’interrogeront en ces termes :

« Qui est ton Maître ? » « Eh bien, eh bien. Je ne sais pas »

« Quelle est ta religion ? » « Eh bien eh bien. Je ne sais pas. »

Une clameur dira depuis le ciel : préparez-lui un lit et des vêtements en enfer. Ouvrez-lui une porte débouchant sur l’enfer. Chaleur et vent brûlant lui viendront de là et sa tombe sera rétrécie de sorte que ses côtes se croiseront. Puis un homme au visage désagréable, aux vêtements désagréables et à l’odeur nauséabonde lui dira : « Sois assuré que ce jour est le mauvais jour qui t’était promis ».

« Qui es-tu puisque ton visage présage du mal ? » – « Je suis ta mauvaise œuvre »

– « Maître, ne fais pas venir l’Heure » [4]

Encore une fois le bien-aimé prophète (bénédiction et salut sur lui) nous informe ainsi sur la situation de celui qui est mourant et de ce qu’il voit:

D’après `Aicha (qu’Allah soit satisfait d’elle), le Prophète (pbsl) a dit: « Celui qui aime rencontrer Allah, Allah aime le rencontrer; celui qui répugne à rencontrer Allah, Allah répugne à le rencontrer. »

Je dis: « O Envoyé d’Allah! Est-ce qu’il s’agit de l’horreur qu’on éprouve envers la mort? Eh bien! Nous tous avons la même horreur de la mort ».

Le Prophète (pbsl) répondit: « Pas exactement. Il faut plutôt entendre par cela que lorsquon annonce au croyant qui est sur le point de mourir, la miséricorde, la grâce et le paradis d’Allah, désire alors rencontrer Allah et Allah désire également le rencontrer. Quant à l’infidèle, au moment de mourir, comme on lui annonce le châtiment d’Allah et Ses punitions, il répugne à rencontrer Allah et Allah répugne également à le rencontrer. »[5]

Il est certain que la sortie (de l’âme) après la mort est un voyage ardu. Mais il y a une grande et bonne nouvelle pour les croyants qui connaissent Allah et accomplissent les actes d’adoration qui lui ont été ordonnés. Pour ceux qui prennent au sérieux les ordres religieux et les mises en gardes et avertissements effrayants.

Comme est heureuse l’âme qui peut s’en remettre aux anges de la miséricorde vêtus de soie blanche.

Comme est malheureuse l’âme dont le corps de ceux qui se sont perdus, a été apportée sous une forme abominable et sont morts sous les coups de punition donnés par les anges.

Pr.Dr. Omer CELIK

[1] Saint Coran sourate An Nahl (16) verset 32

[2] Saint Coran sourate Fussilat (41) versets 30 & 31

[3] Saint Coran sourate Al Anfal (8) verset 50

[4] Rapporté par Abou Dawood, 4753 et par Ahmad (18063)

[5] (Muslim, Le Livre des invocations 14-17 – Voire aussi Boukhari, Rikâk 41

 

Articles liés

Tags

Partager

Exprimez-Vous