Le silence spirituel

Mar 14, 2013 par

Le silence spirituel

« Dans la création des Cieux et de la Terre, dans l’alternance de la nuit et du jour, dans les vaisseaux qui sillonnent la mer, chargés de tout ce qui peut être utile aux hommes ; dans l’eau qu’Allah  précipite du ciel pour vivifier la terre, après sa mort, et dans laquelle tant d’êtres vivants pullulent ; dans le régime des vents et dans les nuages astreints à évoluer entre ciel et terre ; dans tout cela n’y a-t-il pas autant de signes éclatants pour ceux qui savent réfléchir ? » (al-Baqara, 2 /164)

Dès que tu finis de lire ce verset, tu comprends aisément qu’il te faut chercher le silence pour rencontrer Dieu.

Dans la création de l’Univers, effectivement avant de créer l’Humanité, Dieu Le Très-Haut conçut la Nature et Son livre afin qu’ils soient un moyen de rappel et de méditation, pour nous, les hommes.

Mais la sagesse et l’intelligence, dons de Dieu, doivent être inscrites dans ton cœur afin que tu puisses te poser les bonnes questions et chercher à comprendre le vrai sens de ta vie ainsi que son but. Et ce verset vient te le confirmer :

« Allah donne la sagesse à qui Il veut et quiconque reçoit la sagesse jouira d’un immense bonheur. Mais seuls les êtres intelligents sont enclins à méditer et à se recueillir. » (al-Baqara, 2 /269)

Ainsi, le silence spirituel est à ce jour ton plus grand besoin ; ton corps, ton cœur, ton âme te réclament ce lien, ce dialogue intime avec Dieu. Il te faut cultiver cette intimité alors que ton environnement te pollue (tâches et occupations habituelles et quotidiennes). Dans ce temps de silence, tu exprimes dans la solitude ton véritable amour à Dieu, tu oublies alors la vie éphémère et tous ses attraits. Ce temps de silence, où tu parles un langage d’amour sincère avec Dieu, où toutes tes attentes lui sont transmises, tu le sens, tu le sais : Dieu n’écoute que toi.

Plus tu cultives le silence, plus tu te retrouves seul(e) avec toi-même, mais Dieu est toujours présent, à tes côtés. Tu prends soin de toi pour connaître, loin de la mêlée, ta position par rapport à :

a) ta pratique spirituelle

b) les fondements de ta foi

c) le savoir utile à la pratique de ta religion.

Ton Saint Prophète () a dit : « Le silence est une sagesse, mais rares sont ceux qui le pratiquent. »

Silencieux surtout la nuit, tu penses, médites les versets et les notions que Dieu t’accorde pour établir ta proximité qui pallie ton besoin de Lui. Tu es peut-être silencieux, mais ton cœur fait un bruit de tonnerre. Tu viens de comprendre : tu as quitté le bruyant du monde quotidien. Le silence te coupe du monde et te connecte à Dieu.

Avec le silence comme discipline, tu deviens poli(e), extérieurement et intérieurement ; attentif d’un côté aux signes de Dieu, de Sa nature, et de l’autre tout ton être est apaisé, rechargé. Applique cette règle : « Si tu cherches ton Ami, Dieu, sois silencieux. »

Ton silence rend hommage à Sa grandeur, c’est un respect pour Sa présence Unique. Ton cœur sait que le silence ouvre le passage à Dieu. Exhorté au silence, à la réflexion, tu ressens l’écho du son que Dieu émet dans tes pensées, qui passe de tes oreilles à ton cœur. Parfois il y a un silence tel que tu peux entendre le battement de ton cœur. Ce bienfait décore ton intérieur et te rappelle que tu as mis le pied sur le chemin de la Paix.

Si parfois tu crois que Dieu est silencieux dans telle ou telle situation, ce n’est pas par ignorance mais seulement le témoignage de Sa Miséricorde.

Commence ta prière dans le silence. Et à cet instant, tu lâcheras prise.

Dans le silence, Dieu nous attend.

Dans le silence, Dieu nous donne une chance de nous renouveler.

Ne perds pas ton temps.

Tu as besoin de SILENCE !

Djemaâ Belfort

Articles liés

Tags

Partager

Exprimez-Vous